tariere thermique gt garden

De manière générale, une tarière sert à réaliser des travaux de forage. Plus particulièrement, une tarière est destinée à percer des trous dans les bois, comme dans la menuiserie. Mais, l’une de ses utilisations principales s’agit également de creuser des trous dans le sol. Souvent, liés à ses fonctionnalités, on distingue la tarière à main, la tarière électrique et la tarière thermique. Cette dernière présente effectivement de nombreux avantages tels qu’un gain de temps considérable, une meilleure performance par sa puissance supérieure ou encore, sa polyvalence évidente grâce à plusieurs diamètres de forets (mèches) qu’elle offre pour une seule tarière. Toutefois, elle présente aussi des inconvénients à découvrir pour ne pas se tromper dans son choix.

Risque d’accident et nuisance sonore

En premier lieu vient la manipulation de la tarière thermique. Pareil à d’autres engins mécaniques, une fausse manœuvre de la tarière thermique peut être source d’accidents. L’une d’entre elles est la méconnaissance de son fonctionnement. Et bien sûr, la précaution est de mise. Il faut bien s’équiper avant toute utilisation pour se protéger d’un accident éventuel. Dans ce cas, il est indispensable de s’équiper de protection individuelle comme des lunettes de protection, des gants, des bottes ou chaussures de sécurité. Deuxièmement, parmi les inconvénients de la tarière thermique, on peut citer la nuisance sonore. Comme il est ici question de machine actionnée par un moteur, il convient de prendre en considération la nuisance sonore résultante. Pour l’utilisateur, le port de casque anti-bruit est fortement recommandé. Sinon, pour le respect de son entourage, il suffit de respecter les heures de travail pendant la journée. Et pour des usages répétitifs, des précautions comme l’entretien du moteur sont conseillés.

A regarder aussi : Quel est le prix d’un anémomètre ?

Un poids plus lourd

À la différence des tarières manuelles qui sont plus fines et légères, les tarières thermiques se trouvent être plus lourdes. Même entre elles, avec des caractéristiques identiques, certains modèles de tarières thermiques sont plus lourds que d’autres. Ce poids est fonction de la cylindrée du moteur thermique choisi. Évidemment, plus les tarières sont lourdes plus elles sont ergonomiques permettant plus de confort à l’exemple des poignées anti-vibratoires, à exiger pour des travaux de longue durée. Mais, un poids élevé nuit évidemment à tout ce qui a trait à la manipulation de l’appareil. Par conséquent, il est nécessaire des fois qu’on s’y met à deux pour réaliser son projet. Ce cas se présente surtout si la cylindrée est supérieure à 50 cm3. À titre indicatif, le poids d’une tarière thermique peut varier de 4 à 11 kg.

Vous trouverez un modèle détaillé d’une tariere thermique

Inadaptation aux terrains meubles et compacts.

Les particuliers qui veulent mettre une palissade, des petits travaux de jardinage ou d’agriculture sont libres de choisir la tarière thermique. De même, pour les professionnels qui ont de grands travaux à réaliser et pour qui la fiabilité et la sécurité sont primordiales. Quoi qu’il en soit, la tarière thermique n’est pas forcement adapté à tous types de sol. En effet, il vaut mieux bien déterminer la nature du sol à creuser. Au fait, pour les terrains meubles, sableux ou les alluvions, une tarière thermique n’est pas conseillée. De même, bien que très puissantes, les tarières thermiques ne peuvent percer des terrains compacts ou de gros blocs. Un forage dans des roches peut effectivement casser la machine et être à l’origine d’accident.

Un guide d’achat vous est proposé ici : https://tariere-thermique.info/